Semide
A PROPOS du SITE
Accueil
Mettre dans les favoris
Contact
SEMIDE
Les fleurs
Ses habitants
Son histoire
Activités
Vue du ciel
Semide depuis l'espace
JEUNESSE
Présentation
Les membres
Son historique
Les soirées
DETENTE
Loff Story
Programme cinéma
Jeux
Blagues
UTILE
Météo à 7 jours
Climatologie
DISCUSSION
Livre d'or

Le site de la jeunesse de Semide
<< Retour Suite >>
fleurs sommaire
Semide, village fleuri (4 fleurs)


Introduction :

Semide est un petit village fleuri du Sud des Ardennes situé à une cinquantaine de kilomètres à l’Est de Reims, au Nord de Châlons en Champagne et au Sud de Charlevilles Mezières. C’est un village à vocation agricole (principalement céréalière) qui s’étend sur une surface très étandue de 3704 hectares. Sa population est d’environ 250 habitants. Si vous souhaitez voir sa situation sur une carte, vous pouvez vous amuser au jeu Semide depuis l’Espace dans la rubrique détente.
Pour venir à Semide, le plus simple reste d’emprunter la route D977. A partir de là, une route plonge vers le fond du vallon dans lequel se trouve le village.
Le nom provient du cours d’eau Aidin qui traverse le village et signifie source de l’aidin (Somme Ide).


L’évolution du village pendant les trente glorieuses.

Le village n’a pas toujours été ce qu’il est aujourd’hui. La terre crayeuse offrait autrefois de bien maigres récoltes. Ce sol pauvre, où furent plantés de nombreux résineux sous le Second Empire, donnait en pâture aux troupeaux et moutons herbe rare et « pouille ». C’est de là que vient le qualificatif « pouilleux », bien mal compris puisque la pouille est l’autre nom du serpolet (espèce de thym sauvage).
Dans les années 60, le village connut une évolution qui modifia son économie, le mode de vie, les paysages. La mécanisation et la motorisation, le défrichage, l’utilisation des engrais, le remembrement, marquèrent les débuts de l’agriculture intensive à dominante céréalière et betteravière.
Seules, les rives de l’Aidin préservèrent jalousement leurs abords ombreux, verdoyants et humides.

Le fleurissement de la commune et la naissance de l’association « Fleurir Semide ».

Fleurir un village, c’est une œuvre collective qui unit les efforts des habitants et de la municipalité, et les rassemble pour une cause commune : le cadre de vie. A Semide, une très grande majorité des habitants participe activement, en fleurissant avec goût maisons et abords de celles-ci, en tondant régulièrement les pelouses. L’association « Fleurir Semide », entretient et fleurit les espaces communaux, avec l’aide financière de la municipalité.
Lors de l’aménagement des bordures de routes dans le village il y a une trentaine d’années, le conseil municipal de l’époque avait refusé les trottoirs en macadam pour leur préférer des trottoirs en pelouse. Il avait également privilégié la plantation d’arbres le long des rues, ce qui renforce le côté verdoyant du village.
Au départ du fleurissement, il y a environ 25 ans, quelques particuliers entreprirent de tondre régulièrement leurs abords de maison, des conseillers municipaux fleurirent le monument aux morts et plantèrent quelques arbres le long des rues. Puis, ce fut le fleurissement de la mairie et de la place, effectué et entretenu par les conseillers municipaux délégués à cette tâche.
Pour mieux répartir la charge, un comité de fleurissement est créé en 1989 par des épouses de conseillers rejointes par quelques habitants. En 1995, le comité se transforme en association. Aujourd’hui, « Fleurir Semide » compte une dizaine de bénévoles. Ils se réunissent au début du printemps pour décider ensemble du programme de l’année. Lors des travaux qui suivent, les membres de l’association assurent le repiquage des nouveaux plants sur les emplacements communaux, massifs qu’ils entretiennent ensuite jusqu’à l’automne, aidés en cela par les habitants qui acceptent le plus souvent volontiers d’arroser et de surveiller les massifs proches de chez eux.
« Fleurir Semide » met en place environ 2000 plants achetés auprès d’horticulteurs locaux. Les massifs sont complétés avec le surplus de « producteurs amateurs » du village. En effet, beaucoup d’habitants font eux-même leurs plants, et l’association profite à moindre frais des excédents de leur production. Ces dons contribuent également à une harmonie entre massifs communaux et massifs privés, et apportent une plus grande variété de fleurs.

Le palmarès du fleurissement :

1982 : 5ème prix national
1983 : 3ème prix national
1985 : 2ème prix national
1986 : obtention de la 1ère fleur
1991 : obtention de la 2ème fleur
1994 : obtention de la 3ème fleur
1998 : Prix du Ministère de l’Agriculture de la Pêche et de l’ONIFHLOR
2002 : obtention de la 4ème fleur : les photos


Textes adaptés du « dossier d’inscription au concours national des villes et villages fleuris » (textes de Christine FILLION, Chantal et Hubert OUDIN)


© Jeunesse de Semide 2001-2017
20.09.17